Selon une étude, on choisit toujours le même type de partenaire

Une équipe de l’Université de Toronto au Canada a comparé les personnalités des partenaires présents et passés de 332 personnes afin de vérifier la théorie du partenaire type.

© The Great Gatsby / Village Roadshow Pictures

Selon une étude publiée par l’Association Américaine de Psychologie, notre recherche de partenaire est axée sur un idéal : cela signifie que peu importe le nombre de personnes qui passent dans notre vie, on continuera à baser notre choix sur cette image créée depuis notre enfance, à rechercher cette personne avec qui on veut partager notre vie, et la majorité, si ce n’est pas tous les compagnons potentiels, répondront à ce stéréotype de manière inconsciente. Malheureusement, on ne peut rien y changer.

Les extravertis pourraient être l’exception

Cette étude établit également une nuance pour les personnes plus extraverties : elles auront généralement plus d’expérience dans leurs relations sociales, ce qui leur permettra de trouver plus facilement différents profils correspondant à cette fameuse image créée pendant l’enfance. Ces personnes auront la possibilité d’établir des relations avec des profils éloignés de cet idéal ou de perfectionner ce stéréotype pour l’adapter à leur personnalité adulte.

Les opposés ne s’attirent pas toujours

Contrairement à ce que l’on dit souvent, en réalité, nous n’attirons pas notre opposé, nous faisons même plutôt l’inverse. Nous sommes plus séduits par les personnes qui nous rappellent nos habitudes, notre personnalité et même certains traits physiques. Ces petites affinités sont parfois imperceptibles aux yeux des autres, mais c’est ce qui nous permet d’établir des relations plus longues et durables.

Quels facteurs nous font choisir “le bon” ?

Bien que nous ayons choisi dès l’enfance le profil du partenaire idéal et que nous le cherchions encore et toujours, il y en a forcément un avec lequel nous sommes disposés à passer une grande partie de notre vie. Selon une étude de l’Université nationale australienne, cette décision se fonde sur des aspects tels que la manière dont la personne se comporte avec les autres, l’attention qu’elle reçoit de la part du sexe opposé, la force et des traits physiques particuliers que nous considérons comme “bons à hériter” ou qui sont même similaires à notre propre héritage génétique.

Alors, es-tu d’accord avec le fait que l’on sorte toujours avec le même genre de personnes ? Et toi, qu’est ce qui t’attire le plus chez le partenaire idéal ? N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience dans les commentaires ci-dessous !

Source:sympa-sympa