Une étude explique que le coup de foudre amical existe aussi

Le coup de foudre amical existe-t-il ? Oui, selon la science. Dès les premières secondes le cerveau détermine si oui ou non cette personne deviendra une grande amie. Pour le reste, c’est votre intuition qui vous guide. Une amitié fusionnelle débute alors. Mais comme en amour, une relation passionnelle peut très mal se terminer.

Étude du mécanisme de l’amitié

L’étude publiée dans la revue académique Journal of Social and Personal Relationships a confirmé que la première impression était essentielle pour établir des relations amicales durables. Pour parvenir à cette conclusion, un groupe de scientifiques a observé la réaction d’une quantité déterminée de personnes tandis qu’ils scannaient leur cerveau.

On a demandé aux participants de regarder des photographies de différentes personnes à la fois, qui lisaient des phrases complètes sur elles. Trois phrases affirmaient les traits positifs de la personne sur la photo, et les trois autres, les traits négatifs. Ensuite, chaque participant devait communiquer quelle impression lui avait laissé chacun des profils.

Le scan cérébral avait identifié deux zones du cerveau qui s’activent quand on rencontre quelqu’un pour la première fois. L’une est une amygdale, responsable des émotions. La seconde est le cortex cingulaire postérieur, relié à la mémoire autobiographique.

Le cerveau en action

Selon ce qu’expliquent les experts, l’amygdale (qui n’a rien à voir avec les glandes que nous avons dans la gorge) reçoit l’information de tous nos sens et nous aide à prendre des décisions. Si elle était un jour endommagée, nous perdrions la peur et la conscience de ce qui est mal ou moralement inacceptable.

D’un autre côté, le cortex cingulaire postérieur nous aide à évaluer chaque décision et cela donne une valeur aux objets. Dans le cas des personnes que nous connaissons, il détermine si la personne en vaut la peine ou s’il vaut mieux ne pas s’en approcher et la faire entrer dans notre cercle social.

Une amitié “chimique

Voici comment fonctionne le mécanisme de l’amitié. Grâce aux impulsions chimiques qui activent les zones spécifiques du cerveau, nous déterminons, sans nous en rendre compte, si cette fille si sympathique ou ce garçon souriant peut ou non être notre ami.

Selon la professeure de psychologie Kelly Campbell, chargée de mener à bien l’étude, quand nous voyons pour la première fois une personne, notre cerveau recueille des informations pour nous aider à juger si les qualités que nous voyons sont celles que nous estimons idéales pour entamer une amitié avec elle.

En quelques secondes, nous savons si nous voulons nous approcher, si nous souhaitons inviter cette personne dans notre cercle, si elle est fidèle, digne de confiance, amusante… selon le Dr Campbell.

Le cerveau choisit

Une autre étude publiée dans la même revue ajoute que nous créons des relations en nous basant sur l’attente de futures gratifications. De la même manière, nous nous éloignons de ces personnes que notre cerveau “juge” incompatibles ou peu satisfaisantes.

Alors, ce que nous entendons comme un lien d’amitié instantanée, en réalité, entraîne une multitude de jugements, de décisions et de connexions internes dont nous n’avons même pas idée, consciemment. D’ailleurs, quelque chose de similaire se passe quand nous tombons amoureux à première vue.

As-tu déjà eu une connexion instantanée avec tes amis ? Ton opinion nous intéresse. Partage-la dans les commentaires !

Source:sympa-sympa