Astuces pour appliquer l’eyeliner comme une pro

L’eyeliner est l’atout make-up par excellence : il sublime le regard, lui apporte sophistication et classe. Pourtant, qu’on le choisisse version feutre ou pinceau ultra fin, il finit toujours par se retrouver tout au fond de sa trousse à maquillage à cause de sa difficulté d’application.

Quand on débute, l’eyeliner peut s’avérer complexe à manier. Le tracé n’est pas toujours précis et rarement symétrique. Heureusement, avec quelques astuces et un peu d’entrainement, il deviendra très vite indispensable à toute routine maquillage qui se respecte.

1/ Choisir le bon eye-liner

Non, tous les eye-liners ne donnent pas le même résultat et ne sont pas utilisés de la même façon. Si vous débutez, vous aurez tendance à préférer un crayon noir, que vous pouvez facilement appliquer au ras des cils (mais il offre un résultat moins net que les autres produits). Les crayons feutres sont également une bonne option : ils sont assez faciles à appliquer puisque la pointe est rigide et permet un trait net. Enfin, l’option des pros est le pinceau, qui garantit le résultat le plus précis. Mais comme la pointe est souple, si vous n’avez pas l’habitude, c’est (très) compliqué !

2/ Testez la méthode des petits points

Trop difficile de tracer la ligne d’un seul coup ? On parie sur des petits points qu’on dessine au niveau des cils. Ensuite, il ne reste plus qu’à relier ces points. C’est aussi utile lorsque vous ne pouvez pas tracer une ligne fine ou rester en contact avec les cils.

3/ Apprendre à dessiner la virgule

C’est le Saint Graal du liner : savoir dessiner la « virgule » parfaite, que vous visiez un oeil de chat ou un liner de pin-up. Et c’est aussi un vrai casse-tête… Tout d’abord, il faut placer correctement la base de la virgule. Vous vous positionnez au coin extérieur de l’oeil, pas avant ni après, et vous tracez une petite ligne qui suivrait une ligne imaginaire du coin extérieur de l’oeil à la queue du sourcil. La longueur de cette ligne est ajustée en fonction du résultat souhaité : si vous voulez un liner « portable » pour un usage quotidien, faites-le plutôt court, si vous voulez un résultat plus « wow », vous pouvez aller jusqu’à un centimètre. Ensuite, vous épaississez le trait à partir du milieu de l’œil, vers ce petit trait. On y va progressivement, pour éviter que notre ligne fine ne se transforme soudainement en une ligne énorme.

4/ Corriger les bavures éventuelles

Malgré toute la bonne volonté du monde, il peut y avoir des faux pas : résultat absolument pas symétrique (même si on se rappelle que les yeux eux-mêmes ne le sont pas !), liner qui a glissé sur la paupière, angle de la virgule manqué, etc. Ici, la solution est d’utiliser un coton-tige imbibé de démaquillant et de venir « effacer » l’endroit où vous avez manqué. Autre option : les bâtonnets démaquillants (comme ceux de Clinique ou Urban Decay), qui effacent superbement le liner. Pour rendre la correction invisible, vous n’hésitez pas à tapoter un peu de correcteur sur le liner avant de recommencer.

5/ La formation

D’accord, c’est facile, mais c’est peut-être le meilleur tour du livre. Maîtriser le liner demande de la pratique, tout comme une manucure devient plus facile plus vous le faites régulièrement. C’est le bon moment pour s’entraîner ? Le soir, juste avant d’enlever votre maquillage. Comme ça, si vous le ratez, c’est bon, vous vous démaquillerez juste après. Et si on réussit, c’est probablement un signe qu’on commence à gérer…