Pourquoi être prisonnier d’un mariage toxique est plus douloureux pour un enfant que le divorce de ses parents

e divorce est rarement sans souffrance dans une famille. Cependant, pour le bien des enfants, il est parfois préférable de choisir de mettre fin à la relation plutôt que de maintenir un mariage compliqué. Si elle est bien gérée, la séparation des parents peut mener à un avenir plus heureux pour les enfants, tandis que la poursuite d’une relation malheureuse peut faire souffrir tous les membres de la famille, et tout particulièrement les enfants.

Voici les raisons pour lesquelles un mariage difficile peut avoir des conséquences pires pour les enfants qu’un divorce.

Une mauvaise image du couple

Si le divorce est souvent perçu comme un événement porteur de souffrance pour un enfant, il est souvent une solution envisageable quand tout a été tenté pour l’éviter. Violences conjugales, disputes fréquentes, adultère, autant de raisons qui peuvent pousser des partenaires à interrompre leur vie commune. Et si ces motifs ne constituent pas une raison de séparation, ce climat peut constituer une véritable entrave au développement psychologique de l’enfant et s’aggraver une fois à l’âge adulte. Être témoin de l’émoussement d’une relation altère la vision que l’on nourrit envers le couple mais remet également en question la vision que l’on a de la confiance en les autres.

Se sentir prisonnier

Les parents sont les modèles représentatifs des adultes que nous tendons souvent à devenir. Quand nous voyons ses derniers rester ensemble sans amour, cela peut insuffler en nous l’idée que nous devons rester à tout prix dans une relation toxique. Selon Marie-Geneviève Thomas, psychologue et spécialiste en psychogénéalogie, “ il existe une influence parentale indéniable (…) Le schéma des parents vient colorer la façon dont on répond à des séductions amoureuses”.

À ce moment-là, nous pouvons être persuadés du fait de faire des sacrifices pour le bien-être de nos enfants. Or, ces derniers risquent d’être plus malheureux d’assister à un mépris mutuel et constant dans un mariage éteint. C’est alors des doubles séquelles à la fois pour les parents qui, s’efforcent de sauver les meubles et pour leurs enfants, qui souffrent d’une relation subie.

Une communication rompue

Souvent, une relation bancale se manifeste par une difficulté à communiquer. Cette cohabitation choisie peut conduire à une sorte de manipulation inconsciente des deux parents puisque ces derniers rejetteront la faute sur l’autre. Les enfants peuvent alors prendre parti et cela conduit à des guerres intestines au sein de la famille, où la fratrie est impactée. En voulant préserver un mariage, la rupture se fait également mais de manière plus pernicieuse. C’est pour cela qu’au moment où tous les efforts ont été déployés, il faut se rendre à l’évidence afin de pouvoir se quitter comme deux adultes.

Un divorce réussi

Si certains peinent à réussir leur mariage, il est possible d’avoir un divorce épanoui. Si les parents réussissent à se quitter sous les meilleurs auspices, ils auront du succès là où ils ont échoué. Coordonner ses emplois du temps, gérer la logistique, communiquer avec l’enfant, autant de comportements nécessaires pour que cet évènement ne soit pas vécu comme une épreuve pour la famille mais plutôt comme un nouveau départ. Cette page se tourne ainsi sans accrocs et laisse place au bonheur des parents, gage de l’épanouissement de leurs enfants.

Source:santeplusmag.com