ENFANTS – Audrey a trois ans et une idée bien précise de la fête d’anniversaire dont elle rêvait pour cette occasion. Quand sa mère, Rebecca, lui a posé la question, la petite-fille n’avait qu’une idée, organiser une fête sur le thème du caca.

source: huffingtonpost.fr

« Pendant des mois, à chaque fois que nous avons parlé de cette fête, Audrey a demandé des « ballons caca et un gâteau caca », a expliqué sa mère à nos confrères américain du HuffPost. « J’ai essayé de lui proposer d’autres thèmes, mais elle a persisté sur le caca. »
Alors, ses parents ont décidé « d’embrasser cette étrangeté » et de donner à Audrey la fête dont elle rêvait.
Cela a demandé un peu d’imagination aux parents mais l’émoji caca est si populaire que de nombreux produits dérivés existent: du coussin aux chaussons en passant par les carnets ou les porte-clés.

source: huffingtonpost.fr/

Cette fête non conventionnelle a eu lieu en octobre 2016 dans la maison familiale à Saint Louis (Missouri). Les invités ont pu jouer à une variation du jeu de l’âne (où il faut accrocher, les yeux bandés, sa queue à un âne).
Devant un dessin de toilettes, les enfants devaient mettre des petits dessins d’emojis « poop » dans la cuvette. Ils avaient aussi une pinata en forme de caca et remplie de chocolat. La petite fille était évidemment habillée de circonstance avec un T-shirt spécial. Sa mère est allée plus loin en se déguisant avec un costume de caca (voir la photo ci-dessus).

source: huffingtonpost.fr

Selon Rebecca, tout le monde a trouvé cette surprise très drôle. « Je pensais que les grands-parents feraient une remarque mais ils ont tous ri quand je leur ai dit ».
La mère d’Audrey va même plus loin en affirmant que cette fête d’anniversaire a donné confiance à sa fille: « Audrey est vraiment une personne unique. J’espère qu’elle aura toujours assez confiance en elle comme aujourd’hui. Elle est tellement drôle et la meilleure des grandes sœurs. »

source: huffingtonpost.fr

Ce thème si éloigné des princesses et des chevaliers inspirera-t-il d’autres parents? C’est en tout cas ce qu’espère Rebecca. « J’ai l’impression qu’entre Facebook et Pinterest, nous sommes parfois pris la main dans le sac à vouloir impressionner les autres adultes. Cette fête n’était pas pour moi, c’était pour Audrey. J’aime me dire que, plus tard, nous regarderons les photos et que cela la représentera parfaitement à trois ans, ma petite fille drôle et malicieuse. »

source: huffingtonpost.fr

 

source: [email protected]/